Faire connaître l'Histoire des Soninké - Valoriser la culture et la langue Soninké.
 


Rites familiaux des Soninké et des Kakolo.
IV. Mort et funérailles.



Photo:Koumbi

Rites familiaux des Soninké et des Kakolo.
IV. Mort et funérailles.
(Selon le livre: l’empire de Ghana. Le Wagadou et les traditions de Yéréré.)

« Pendant toute la durée de l’empire, tout individu important, homme de valeur, homme de bien, chef, était enterré dans sa propre demeure. »

Au début de l’occupation, les défunts étaient enterrés dans leur demeure en raison de l’insécurité qui régnait sur le pays. On creusait une tranchée, soit dans la cour, soit dans l’une des habitations, immédiatement après le décès afin que nul ne puisse, même la famille, s’approprier une parcelle de son corps pour en user.





Rites familiaux des Soninké et des Kakolo.
III. Mariage. (Yaxu).



Photo: cérémonie de mariage Soninké.

Rites familiaux des Soninké et des Kakolo.
III. Mariage. (Yaxu).
(Selon le livre: l’empire de Ghana. Le Wagadou et les traditions de Yéréré.)

«En Soninké, Yaxu signifie le mariage c'est à dire la situation de deux personnes (un homme et une femme) unies par un lien social qui légitime leur vie en commun et leur acte sexuel. »

Comme les circoncisions et les excisions, les cérémonies de mariage avaient lieu annuellement, pour la collectivité d’une ou même de plusieurs agglomérations. Bien entendu, elles étaient précédées d’échanges entre les familles des conjoints, échanges et discours pour lesquels intervenaient les gessere.
Lorsqu’une famille décidait de marier l’un de ses fils, les agnats réunis lui choisissaient une femme. Ils convoquaient ensuite le gessere et lui demandaient de servir d’intermédiaire et d’aller faire une première demande dans la famille de la jeune fille. On lui remettait des noix de kola et un peu d’or qu’il offrait lorsqu’il formulait la demande. Cette cérémonie était renouvelée trois fois et la réponse de la famille sollicitée était alors ou positive ou négative ; dans ce dernier cas, le prétendant devait se retirer.





Rites familiaux des Soninké et des Kakolo.
II. Circoncision et excision.



Photo: Opération de circoncision d'un jeune garçon.

Rites familiaux des Soninké et des Kakolo.
II. Circoncision et excision.
(Selon le livre: l’empire de Ghana. Le Wagadou et les traditions de Yéréré.)

« Est wage un homme « noble » par sa parole, ses actes, ses attitudes et le respect absolu de ses interdits.»

-La circoncision n’était effectuée que lorsque le jeune homme avait prouvé qu’il pouvait soigner et élever un cheval. Lorsque la décision était prise, on préparait les vêtements. Chacun d’eux montait sur un cheval harnaché et, précédé par le gessere de sa famille, il rendait visite à ses parents paternels et maternels pour leur annoncer la chose : le gessere prenait la parole et précisait la date de l’opération.





Rites familiaux des Soninké et des Kakolo.
I. Naissance et dation du nom.



Photo: Mère et nouveau-né en milieu Soninké.

Rites familiaux des Soninké et des Kakolo.
I. Naissance et dation du nom.
(Selon les livres:
- Naître et devenir. Anthropologie de la petite enfance en pays soninké (Mali)
- l’empire de Ghana. Le Wagadou et les traditions de Yéréré.)

Introduction:
-L’importance des rôles attribués aux femmes par la tradition de Yéréré nous incitent à rappeler ici l’hypothèse formulée par Boubou HAMA lors du séminaire de la Scoa en 1981.
« L’autorité, avant d’être patrilinéaire, aurait été assumée par le matrilignage dans ces régions d’Afrique occidentale ».
- Il est clairement attesté, dans toutes les versions, que Dinga a épousé des femmes nées d’une « occupante » des lieux (où il déposera ses « jarres »).
-Après la prise de pouvoir par les Soninké, l’organisation sociale fut patrilinéaire et patrilocale. Cependant les femmes jouaient un rôle très important : la sœur ainée d’un chef de région, d’un doyen de lignage, avait un pouvoir comparable à celui de ce dernier : elle était son égale. On allait la consulter pour tout et aucune décision n’était prise sans elle. Elle était assistée d’un gessere qui, faisant la navette entre elle et son frère, servait d’intermédiaire.
-Les gessere officiaient toujours dans toutes les cérémonies familiales de wage. Les circonstances dans lesquelles ils devaient relater l’histoire des Soninké sont les suivantes : naissance, dation du nom, circoncision, mariage, mariage, mort d’un chef, au cours des veillées qui suivent le décès.

Naissance et dation du nom.
Dès la naissance d’un enfant, et quel que soit son sexe, on le lavait et on lui donnait à boire un peu de lait de chèvre. La matrone qui avait coupé le cordon ombilical enterrait dans la case de la mère, en un lieu que celle-ci lui désignait, le placenta et le cordon adjacent, préalablement placés dans une petite poterie non décorée, car cette dernière devait rester de la couleur de la terre utilisée.





Emigrations et dispersions des Soninké.



Emigrations et dispersions des Soninké.
(Selon le livre « l’empire de Ghana. Le Wagadou et les traditions de Yéréré »).

Les guerres, la sécheresse, les risques de famine et l’épuisement de l’or collecté ont contraint les Soninké de l’empire de Wagadou, qui peuplaient le Sahel, à émigrer par vagues successives à des époques diverses, vers le sud, sur les rives du Sénégal et du Niger, et notamment dans la région du Mandé.
La tradition compte cinq diaspora qui se sont échelonnées depuis plusieurs millénaires jusqu’au XIIe siècle de notre ère. Le pays a été progressivement ruiné par la sécheresse, car elle mentionne une alternance de périodes sèches et humides : les habitants, qui l’avaient quitté pour se refugier à l’est, à l’ouest ou près du Niger, sont parfois revenus sur leurs anciens habitats, pour en repartir plus tard.





Société: La circoncision des jeunes garçons chez les soninké.



La circoncision des jeunes garçons chez les soninké.
(Une pensée toute particulière pour Demba SOW, le circonciseur de plusieurs générations de jeunes graçons du coté de nioro du sahel)
Si aujourd’hui la circoncision apparaît de plus en plus comme une pratique qui répond à une exigence d’hygiène, d’ esthétique, de sensualité et surtout d’obligation religieuse pour les musulmans et les juifs ; chez les soninkés la circoncision des jeunes garçons est l’étape qui fait passer un murunté (un garçon non circoncis), « un impropre » a un statut d’ adulte, un statut d’Homme.
La pratique de ce rituel qui existait bien avant l’arrivé de l’islam chez les soninkés met en exergue l’endurance physique, la peine, le courage.





Société: Le mariage (yaxu) chez les Soninké.



Le mariage (yaxu) chez les Soninké.
« Le Jeudi c’est le jour de mariage en soninkara » (clin d’œil à Amadou et Mariam, celebre couple aveugle au Mali)
Je me propose de vous parler d’un des fondements de la société soninké, le premier « fait social total » chez les soninkés c'est-à-dire le mariage.



L’excision des filles chez les Soninké.



L’excision des filles chez les Soninké.
L’excision se définit comme une mutilation génitale féminine. Elle est interdite en France et dans quasiment tous les pays.
L’excision serait pratiquée depuis des temps très anciens, dans l’Egypte pharaonique et peut-être même dans l’europe du paléolithique (Erlich M., La femme blessée, éd. l’Harmattan), bien avant l’apparition des religions chrétienne et musulmane.
Chez les soninké l’excision serait une ancienne pratique animiste ce n’est sans doute pas un apport de l’islam, car ce sont des personnes venus du Maghreb qui ont enseigné l'islam aux Soninkés du temps de kaya makan CISSE or, ces Maghrébins (probablement de rite malékite) ne pratiquaient pas l'excision.





Le Henné (« djabe » en soninké)



Le Henné (« djabe » en soninké):
Une gerbe de séduction, un traitement pour soigner les maladies de peau, un talisman (contre le mauvais œil, signe de bonne chance…)
Le henné (Diabé chez les Soninké) serait originaire d’une région allant du sud de l’Iran et de Mésopotamie au Béloutchistan.
Le henné (Diabé chez les Soninké) à un double langage, celui de la séduction et de la magie à travers les différents rituels. Sa pratique fascine, enchante notre société depuis la nuit des temps.





SONINKAXU c'est un site internet : www.soninkaxu.com * un groupe sur Facebook : Facebook

Pour tout contact : webmaster@soninkaxu.com - Copyright * Soninkaxu 2012 * Tous droits réservés.


- - -