Faire connaître l'Histoire des Soninké - Valoriser la culture et la langue Soninké - Promouvoir et Partager les valeurs du Soninkaxu.
 


Un Soninké dans l’Histoire.

Ousmane Moussa Diagana.


Docteur Ousmane Moussa Diagana.

« Si vous voulez récolter les louanges, vous devez semer les graines. Mots gentils et actes utiles.»
Dans la découverte de ces grands Hommes Soninké, personnages marquants, qui ont eu une influence considérable dans l’Histoire des Soninké ou qui ont contribués à son honneur, j’ai le privilège de rappeler à la mémoire un Homme d’exception. Un Homme qui aura largement participé à valoriser la langue Soninké et à fonder une littérature Soninké.

Il y a des actes qui donnent un sens à une vie et qui forgent un destin, l'auteur du « Dictionnaire Soninké-Français »,
de « Contes et légendes soninké »,
de « Notules de rêves pour une symphonie amoureuse»,
de « Cherguiya (Odes lyriques à une femme du Sahel) »,
de « Le Bruit des Autres », de « Chants traditionnels du pays soninké »,
de « Islam et expressions littéraires en milieu soninké et pulaar »,
de « Approche phonologique et morphologique du parler soninké de Kaédi»,
de «Le parler soninké de Kaédi syntaxe et sens » Thèse de doctorat d'Etat Paris …
Ce grand savant, "jeune" encore, mais dont la carrière avait déjà formé l'expérience, était pétri de la même pâte que ses ancêtres « wague » fondateurs de l’empire de Ghana. Rempli jusqu'aux bords de l'âme de la passion du Soninkaxu.

Né en 1951 à Kaédi, décédé brutalement le 9 août 2001 à Nouakchott. Ousmane Moussa Diagana, Doctorat ès Lettres, était un travailleur acharné qui a su allié à la fois puissance de travail et génie. "Il a poursuivi des études de Lettres au Maroc puis à Paris où il obtient un Doctorat ès Lettres. Poète et linguiste distingué, Ousmane Diagana était professeur à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines (départements des Lettres et Littérature françaises, de Linguistique et des Langues nationales) de Nouakchott. Au sein de cette institution, l'homme se distinguait surtout par la modestie et la sagesse. Il avait énormément travaillé sur la culture soninké pour laquelle il était devenu une référence nationale, voire internationale. Il était l'un des rares défenseurs de la promotion, à un haut niveau, des langues nationales ».
Quelques textes et commentaires:
- Dans un article publié sur le site afrik.com, Olivia Marsaud, à propos de Cherguya: « On entre dans le recueil de poèmes du Mauritanien Ousmane Moussa Diagana, Cherguiya, comme dans un boudoir mystérieux et exotique, dont la maîtresse des lieux serait à la fois amante parfaite et mante religieuse redoutable. L’écriture sensuelle de l’auteur égrène désirs sexuels et pensées confuses pour cette femme mystérieuse et inaccessible : Cherguiya, femme-mémoire, femme-cruelle.
Cherguiya, qui veut dire " femme de l’Est " en arabe, est un titre évocateur. En effet, l’Est de la Mauritanie est le lieu de la première rencontre entre les mondes négro-africain et arabo-berbère. C’est le lieu du brassage des races et des genres. C’est aussi un lieu de mémoire, là où ont prospéré les grands royaumes, les grandes cités. L’Est c’est aussi la direction de la prière.
Quant à la " femme de l’Est ", elle a une place particulière dans l’imaginaire mauritanien : elle a, à l’époque du moyen-âge, développé une forme de polyandrie. Elle pouvait avoir plusieurs amants. Elle était libre, sans voile.
- Beauté troublante
"Je considère ce livre comme un long poème entrecoupé de souffles ", explique l’auteur. Ousmane Moussa Diagana, linguiste de formation, travaille sur le mot et les sonorités. " J’ai été influencé par la poésie mauritanienne orale traditionnelle, les chants de mariage que j’ai recueillis, les devinettes amoureuses Soninké ou Peul ", poursuit il. Le poème est pluriel dans la forme, au même titre que Cherguiya, " symphonie majeure " :
Nattes piquetées de perles
Et de blancs osselets
Seins pleins
Terre de chair brune
Aux épis indolents
Drapé désinvolte
D’un pagne-cola
Sur le nœud coulant
D’un regard blême
Tempête d’hivernage.

- La dernière ode, d’une beauté troublante, évoque " la femme inaccessible, que je cherche et que je n’ai pas rencontrée. Une femme fouettée par la pluie et le vent. Une femme vers laquelle je tends ", explique l’auteur. Muse imaginaire, idéale et exaltée, Cherguiya emmène le lecteur au cœur d’un désert mauritanien tourmenté et sensuel. »

- Notules de rêves pour une symphonie amoureuse, poèmes précédés de Liminaire d'écriture de Pius Ngandu Nkashama, Nouvelles du Sud, 1994.
Le texte de Diagana se présente sous la forme de fragments. Il faut entendre par là que les poèmes se suivent et s'agglomèrentles uns aux autres, dans une séquence bousculée, comme si les versets ne possédaient pas une logique cohérente dans et à l'intérieur même des apparences du discours poétique. Cependant, les fragments signifient surtout l'espace dans lequel tout se morcelle, se disloque, se décompose, partes extra partes comme disent les philosophes cartésiens.

- Cherguiya (Odes lyriques à une femme du Sahel), Le Bruit des Autres, 2001.
Le poème se situe au cœur du Sahel et renvoie à une tradition islamique, voire antéislamique. En témoignent ces clins d'œil intertextuels : " je songe au poète Sid'Abdallah, à ses amours nomades, à sa passion ambiguë pour Debbou la Leukweriya, la jeune femme noire, la jeune femme Peule. " (p 51) Si dans l'ensemble le recueil célèbre le corps d'une femme sahélienne, Cherguiya, certains vers invitent à méditer. Poète soninké de culture musulmane, vivant dans un pays où le statut du Nègre est plus que problématique, Ousmane Moussa Diagana chante aussi la tolérance. Sa poésie amoureuse est certes sensuelle, mais elle célèbre parallèlement l'amour intransitif selon l'heureuse formule de Rilke. (Boniface Mongo-Mboussa, Lyriques amoureuses, Africultures)

Tu es partis trop tôt "Dembo".
La vie n'a pas d'âge.
La vraie jeunesse ne s'use pas.
On a beau l'appeler souvenir,
On a beau dire qu'elle disparaît,
On a beau dire et vouloir dire que tout s'en va,
Tout ce qui est vrai reste là…
Repose en paix.

M.SACKO 03/14



SONINKAXU c'est un site internet : www.soninkaxu.com * un groupe sur Facebook : Facebook

Pour tout contact : webmaster@soninkaxu.com - Copyright * Soninkaxu 2012 * Tous droits réservés.


- - -